Étude de cas :

6 mois - 2 000 abonnés Youtube grâce à la méthode So Molto !

Découvrez comment nous avons fait décoller, sans 1€ de publicité, notre chaine Youtube sur une niche très compétitive !

Ce que vous allez voir dans cette étude de cas :

  • Les coulisses d'un lancement d'une chaine Youtube et le travail de positionnement
  • Comment nous sélectionnons les sujets pertinents par rapport à notre public cible
  • Notre système pour passer de 8 heures par semaine à 1h30 pour écrire une vidéo
  • Le process que nous avons identifié pour générer des prospects en B2B via Youtube & Linkedin

1970 abonnés
en 5 mois

139 071 vues
en 23 vidéos

12 clients B2B
signé (dont La Poste)

Le contexte :

La chaine So Molto n’est pas toute récente : elle a démarré en 2017, sous le nom “112vente”. Il s’agissait de l’ancienne chaîne de Sébastien Bauer (qui écrit et anime aujourd’hui les vidéos So Molto). 

Étant donné qu’à l’époque, certaines vidéos ont déjà été réalisées et que la chaîne avait une centaine d’abonnés, nous avons utilisé cette base pour créer la suite.

À l’époque, Sébastien était confronté à plusieurs problèmes :

  • Il travaillait seul et gérait sa stratégie de contenu sur le côté
  • En plus des vidéos, il réalisait articles, newsletter, création de produits d’information et gérait également des coachings marketing pour ses clients
  • Il avait développé une capacité à créer du contenu pertinent, mais le temps d’écriture, de tournage puis de montage lui prenait beaucoup trop de temps par semaine pour démarrer réellement sur Youtube
  • Ses premières vidéos ne duraient que 3 à 4 minutes, ce qui est trop peu pour que Youtube recommande naturellement ces contenus (Youtube privilégie les contenus longs, au-dessus de 7 minutes)
  • Chaque vidéo plus complète représentait environ 20 à 25 heures de travail, qui n’était pas alloué au développement économique de l’entreprise 

Lorsque nous avons créé So Molto en janvier 2020, nous avons totalement mis de côté Youtube pour nous concentrer sur la création d’évènements physiques. Malgré le succès commercial de cette activité, il a dû être interrompu début Mars à cause du confinement.

Nous avons alors relancé Youtube avec une nouvelle stratégie :

  • Recruté Alexis, monteur vidéo chez So Molto, qui traite des clients ainsi que nos vidéos Youtube
  • S'entourer d’un coach pour nous aider sur l’aspect confiance et choisir les bons sujets de contenu
  • Réduire le temps passé à l’extrême tout en améliorant la qualité du contenu (en s’inspirant de la Stratégie d’Uber)

6 mois plus tard, en octobre 2020, la chaine vient de totaliser plus de 140000 vues en seulement 23 vidéos, nous publions 1 à 2 vidéos par semaine, la chaine va fêter ses 2000 abonnés et surtout, nous avons eu quelques beaux succès inattendus :

  • Nous avons couplé la stratégie de contenu Youtube avec Linkedin, ce qui nous a permis de booster l’ensemble de nos réseaux
  • Publier des vidéos régulièrement nous a permis de réactiver naturellement des prospects, ce qui nous a permis de conclure des deals comme La Poste Solution Business pour ne citer qu’eux
  • La stratégie Youtube a eu un vrai impact positif en interne, puisqu’elle a mobilisé l’ensemble de l’équipe sur la création des contenus

Avant :

  • Chaque vidéo ne dépassait pas les 100 vues et n’avait aucun potentiel organique (environ 3000 vues pour 20 vidéos)
  • 20 heures de recherche, d’écriture et de montage par semaine ce qui rendait impossible la création de vidéo en plus de gérer l’entreprise
  • Tous ces efforts pour aucun résultat significatif, car pas de régularité

Après :

  • 140 000 vues réalisées lors des 23 vidéos suivantes
  • 2 heures d’écritures, recherche et montage sous traité à une équipe, ce qui permet d’inclure parfaitement ce temps dans la semaine
  • Apport d’un nouveau public, création de partenariats avec d’autres entreprises complémentaires et réassurance lors de nos actions de prospection

Étape 1 : Construire un fil rouge pour se différencier de la masse

Quand on démarre sa stratégie de contenu, l’une des questions qui reviennent le plus souvent c’est : 

“Quelle est ma fréquence ? Mensuel ? Quotidien ? Hebdomadaire ?” 

Chacun à ses avantages et ses inconvénients. Globalement :

  • Mensuel : vous devez réaliser une vidéo très travaillée chaque mois, tant sur l’écriture que sur le montage. L’extrême qualité peut vous démarquer, car peu de personnes se lancent dans un tel projet, mais vous risquez aussi de mettre beaucoup de temps avant de décoller si vous n’avez pas un avantage compétitif majeur.
  • Quotidien : Beaucoup de créateurs dans le business en ligne conseillent de créer du contenu quotidien. Pourquoi pas, parce que ça fidélise vite votre audience … mais ça a un travers terrible. Dans un métier de conseil, c’est du spam : le public n’a pas le temps de suivre. Même si vous allez fidéliser, c’est énormément de travail pour sortir des vidéos éphémères et peu qualitatives
  • Hebdomadaire : C’est un bon entre-deux : en 1 mois, vous aurez sorti 4 vidéos et vous maximisez vos chances d’avoir un succès. Vous mettez un bon rythme, et c’est un bon entre-deux

Pour notre part, on a choisi le format hebdomadaire. Mais si c’est encore trop élevé, vous pouvez créer 1 vidéo toutes les deux semaines. Vous aurez une progression plus lente, mais c’est un excellent moyen de démarrer.

Le plus important, c’est que vous devez choisir votre rythme et ne plus le toucher pendant au moins 90 jours. Sinon, vous n’aurez pas le temps de mesurer pour voir le retour sur investissement.

Si vous ne pouvez pas assurer la qualité extrême d’un contenu mensuel ou le rythme frénétique du contenu quotidien, alors choisissez toujours au plus simple. Celui qui colle le mieux avec votre emploi du temps.

Par rapport à notre marché (le business et le marketing), nous avions aussi une sérieuse difficulté (contrairement à notre chaine de jeu vidéo) :

La concurrence est rude !

D’un côté, il y a ceux qui bombardent Youtube de concepts marketing inspirants.

De l’autre, une tendance avec des vidéos travaillées, écrites, montées.

Pourquoi quelqu’un viendrait voir So Molto plutôt qu’un autre Youtuber déjà plus avancé et connu ?

C’est là où l’importance de votre Fil Rouge est primordiale !

Un Fil Rouge, c’est votre philosophie. Nous en parlons dans notre cours par email “7 leçons pour devenir un Leader d’Opinion avec du Contenu Vidéo Expert”.

Le principe est simple : étant donné que les concepts que vous allez aborder ont déjà tous été traités sur internet, ce qui va faire la différence, c’est la façon dont vous allez en parler.

Votre job, c’est donc de mettre une couleur à chaque sujet. Cette couleur, ça peut être tantôt une philosophie, tantôt une façon de procéder … 

C’est en ça que votre Fil Rouge est important : il va représenter votre idéologie (ou celui de votre entreprise) par rapport à votre discipline.

Vous êtes certainement critique sur un certain nombre de sujets dans votre métier. C’est le moment de le formaliser. Pour ça, vous devez avoir une approche “Apporteur de Solutions” 

Dans le cas de So Molto, nous sommes partis des problèmes suivants :

  • On est frustré de voir autant de Consultants et Services Marketing faire les mêmes contenus que tout le monde sur Youtube et de ne jamais prendre leur part de lumièreLes chiffres : Chaque année, c’est moins de 0,5% des créateurs de contenus qui arrivent à émerger et faire leur place sur YoutubeExemple concret : Nous connaissons quelqu’un qui s’est acharné 3 ans a créer du contenu, “à tout faire bien” sur le papier, mais n’ayant jamais eu de succès, à tel point que 3 ans plus tard, sa boite est toujours au point de départ 
  • À l’inverse, nous sommes aussi frustrés de connaître d’excellents consultant et entrepreneurs ne pas être sur Youtube car “c’est trop compliqué” : On a beau acheter des méthodes pour créer du contenu “facilement”, la barrière à l'entrée reste très élevé, en termes de temps et de compétencesLes méthodes toutes faites deviennent des dogmes et ne sont pas adaptées et universelles (ce qui fait perdre beaucoup de temps aux nouveaux entrants)

Nos solutions pour résoudre ces problèmes :

  • Être ambitieux : L’ambition n’est pas juste un état d’esprit. Tout le monde peut se dire “ambitieux”. Par contre, avoir les moyens de son ambition est différent. Nous apportons dans nos contenus un mix entre outils, état d’esprit et process que les gens peuvent voler et s’approprier.
  • Être profitable : l’argent est le sang de toute activité, de l’association de quartier à la multinationale. L’argent gagné doit être respecté, et gagner plus pour croître plus devrait être une obsession. Plus d’argent, c’est une meilleure équipe, un projet plus grand et un impact meilleurs sur le monde. Il faut donc apprendre à bien vendre et bien acheter.
  • S'entourer : l’erreur typique c’est de vouloir tout internaliser et de ne jamais s'entourer. C’est une perte de temps et d’argent considérable. Nous voulons montrer dans nos contenus des experts et l’aide qu’ils peuvent apporter à un entrepreneur pour développer sa notoriété
  • Être constants et consistants : la régularité paye dans un monde de distraction. La performance et la compétence doivent vous obséder, parce que c’est tout ce qu’il reste lors des temps difficiles. 

Vous avez ici la base de notre philosophie. C’est sur cette idéologie que nous construisons nos contenus.

Par exemple, contrairement à nos concurrents, on ne dira jamais “Fait tel chose sinon c'est mal !

Lorsque nous vous parlions de choisir son rythme de publication, nous n’avons pas joué l’homme de paille : nous vous avons donné honnêtement les pour et les contres.

Nous pensons que ce genre de décisions ne doivent jamais être des dogmes. Chacun son approche, il faut juste qu’elle soit cohérente par rapport à votre activité et votre capacité de production.

Nous vous donnons d’autres exemples dans notre cours par email. Cliquer ici si vous souhaitez le consulter.

Étape 2 :
Choisir les bons sujets

Le second point résulte du premier : maintenant que vous avez un fil rouge, avec les problématiques que vous avez identifiées et les solutions que vous pensez juste, vient le moment de choisir un sujet.

À cette étape, il se passe quelque chose de magique : votre tout premier sujet est le “graal” à vos yeux.

C’est quelque chose de super important. Et pourtant …

Vous devez vite dépasser cet état. Il dure en général durant vos 4-5 premiers contenus, puis finit par disparaître.

C’est un des secrets connus par les créateurs de contenus : on sacralise nos premières vidéos puisqu’elles nous ont demandé un effort colossal à sortir, d’un point de vue technique et émotionnel.

Mais en réalité, c’est l’ensemble de vos contenus qui vont créer quelque chose d’intéressant. Votre premier contenu sera probablement le pire que vous aurez fait d’ici 3 mois.

L’approche que nous avons sélectionnée, sur les conseils de notre coach, c’est de nous pluggé aux tendances du moment.

Par exemple, nous avons réalisé notre première vidéo sur Didier Raoult, qui déchaînait les passions lorsqu’il a révélé ses expériences avec la chloroquine. 

Le sujet, c’est un peu l’emballage. C’est celui qui doit donner envie. C’est le “Prétexte Marketing” : on utilise le sujet pour faire venir une audience. 

Vous allez ensuite pouvoir traiter ce sujet en utilisant votre expertise. C’est la plus belle leçon que j’ai retirée en travaillant avec Victor Ferry (donc nous avons parlé dans notre cours par email) : on arrive toujours à relier notre expertise au sujet qu’on choisit ! Même si le lien n’est pas évident au départ.

Le sujet est clé : il détermine si votre vidéo va fonctionner ou pas. Mais attention aux idées reçues !

Par exemple, Youtube est saturé de “tutos” et de vidéos qui expliquent simplement des concepts, comme des sortes de cours. Vous ne pourrez pas faire votre différence là-dessus.

Ça ne veut pas dire qu’il ne faut pas en faire ! Il faut juste sélectionner un sujet et le traiter d’une façon nouvelle ou avec un angle nouveau.

Les sujets qui fonctionnent le mieux :

  • Lié à l’actualité ou à une mode : par exemple, l’une de nos meilleures vidéos est le décryptage de la marque Trump et l’analyse des techniques qu’ils utilisent pour faire passer ses idées. Vu les élections américaines de 2020, la vidéo est montée constamment.
  • Lié aux intemporels de votre métier : notre vidéo “Comment se Vendre ?” avec Baby Boss en cover est à la fois un tuto, à la fois une vidéo qui va donner des clés de mentalité à l’audience. 
  • Lié aux modes et tendances : notre vidéo “Pourquoi toutes les filles achètent des trucs roses” part de la tendance de fond de l’émancipation des femmes. Nous avons traité le sujet avec des études scientifiques pour savoir si le genre était vraiment efficace pour vendre un produit

Vous devez peupler votre chaîne de contenus d’actualité, mais aussi de contenus intemporels ou semi-intemporels. C’est de cette façon que, semaine après semaine, vous allez renforcer votre position d’expert.

Et n’ayez crainte : vous allez avoir des idées. 

C’est un autre secret des créateurs de contenus régulier : les idées créent les idées.

Démarrer au départ est toujours difficile :

“De quoi vais-je parler ? Est-ce que je vais toujours trouver des idées ?" 

Bien sûr que oui ! Plus vous allez créer, plus vous allez vous confronter au public, plus vous allez détecter des sujets et problématiques auxquelles répondre.

Protips : le Comité Editorial ou comment générer tellement de sujets que vous serez frustré de ne pas pouvoir tout traiter

Chez So Molto, nous avons mis en place le Comité Editorial : chaque membre de l’équipe se réunit et présente des idées de vidéos et fait d’actualité qu’il a lus récemment.

L’objectif est :

  • Faire participer l’ensemble de l’équipe à la création de la chaine Youtube, même s’ils n’écrivent pas les vidéos ou sont sur d’autres tâches au quotidien
  • Trouver des dizaines d’idées en moins de 1 heure

C’est véritablement magique. Ça demande du rythme et faire en sorte que tout le monde joue le jeu, et ce n’est pas toujours nécessaire, mais ça aide à renouveler son contenu et à se reconnecter aux problèmes de son public (les problèmes évoqués par votre équipe peuvent faire de super vidéos, surtout les retours du support client !)

Nous aimons tellement ce rendez-vous que nous l’organisons à présent pour nos clients ! Dans le lot, nous avons pas mal d’indépendants et donc impossible de faire un comité éditorial seul …

Chaque client chez So Molto peut s’inscrire, 1 fois par semaine, à un comité éditorial que nous organisons.

L’occasion d’échanger avec d’autres créateurs et de ne jamais être à court de bonnes idées !

Étape 3 :
Produire le contenu

Une fois le sujet trouvé, vous devez passer à l’étape la plus difficile : la production du contenu.

Gardez-le bien en tête pour vous motiver : tout ça n’a aucun sens si ça reste juste dans votre tête !

Un public est là, attend, et a besoin de vos connaissances pour avancer. 

La production du contenu se fait en 3 étapes :

  • Le plan du contenu
  • L’écriture sur base du plan
  • Le tournage 

La première étape consiste à faire le plan de votre contenu. Cette phase se décompose en deux étapes :

  • D’abord, faire la liste des grandes idées que vous allez aborder, par rapport à votre sujet

Quand un sujet nous intéresse, on va d’abord se documenter dessus. On va essayer de comprendre et de tirer le fil qui nous plait.

Très rapidement, on va se saisir d’un bloc-notes (numérique) sur lequel on va noter nos grandes idées.

Rien d’incroyable ! Voici un bête copier-coller de ma note pour la vidéo “Widgetsmith” :

D’abord, le titre (il n’est jamais définitif, mais il définit l’angle de ma vidéo).

Ensuite, l’intro et pourquoi on parle de ça aujourd’hui. 

Les 3 leçons à en tirer (on procède toujours par trois. C’est simple à exposer : ni trop long, ni trop rapide)

Et enfin, la conclusion : où est-ce qu’on emmène le public ?

C’est très important de réfléchir au contenu pour qu’il ait un intérêt direct avec votre marché cible. Vous pouvez parler de ce que vous voulez, mais c’est capital de toujours penser aux problèmes que vit votre cible au quotidien.

  • Ensuite, la peinture : de quelle façon allez-vous agencer et présenter votre contenu ? 

Le plus simple consiste à faire le traditionnel “Problème → Analyse → Solution”. C’est l’un des plans qu’on utilise le plus souvent sur So Molto. 

Maintenant, vous pouvez aussi vous amuser, en présentant le contenu sous forme d’enquête policière par exemple. 

“Pourquoi untel a fait telle chose ? Nous allons enquêter. Voici les suspects :

  • Suspects 1 (Raison 1)
  • Suspect 2 (Raison 2)
  • Suspect 3 (La vraie raison)
  • Que peut-on en apprendre ?” 

Il existe des dizaines et des dizaines de plans de contenu. Vous pourrez en trouver plein sur internet. Exercez-vous petit à petit à les utiliser !

La deuxième phase arrive. La plus difficile : l’écriture.

C’est ici que votre plan va être utile. Étant donné que vous avez déjà posé sur papier toutes vos idées, vous allez faciliter cette étape. Il suffit de transformer ces idées en phrase et paragraphe.

Si vous n’avez pas l’habitude d’écrire, vous devez procéder à cette étape comme un entraînement de karaté. 

Au Karaté, vous passez l’ensemble de votre niveau de ceinture blanche (les débutants) à vous mettre en garde et pratiquer un enchaînement “balayage - coup de poing”, jusqu’à atteindre la perfection.

Rien d’autre ne compte pour passer à la ceinture jaune (où vous travaillerez un enchainement plus complet).

C’est pareil en écriture de contenu : vous allez peaufiner une technique jusqu’à bien la maîtriser avant de passer à l’autre.

La première technique qu’on vous recommande, c’est de travailler l'enchaînement de vos paragraphes. Chaque idée doit suivre la suivante, comme de l’eau qui s’écoule sur une montagne. Pas d'à-coups. Ce doit être fluide.

Lorsque vous avez écrit une partie de votre texte : relisez-le. Est-ce que tout s'enchaîne facilement ? Est-ce qu’on peut suivre le fil de votre pensée ? Est-ce qu’il n’y a aucun concept qui tombe comme un cheveu sur la soupe ? 

C’est la clé pour obtenir une bonne rétention : Youtube récompense les vidéos qui sont regardées longtemps. C’est la meilleure compétence à travailler au départ. 

Enfin, allez au bout de votre écrit. C’est le plus dur. Steven Pressfield, un auteur à succès, parle dans son livre “La guerre de l’art” de la “Résistance”.

Plus vous allez arriver à la fin d’un gros projet d’écriture et de création, plus finaliser ce contenu va vous demander un effort. 

(Typiquement, cette étude de cas est écrite en plusieurs jours. C’est un effort de ne pas lâcher en cours de route et d’aller au bout du projet !) 

Gardez-le en tête, et entourez vous ! Quelqu’un de votre entourage pourrait être votre garant. Il s’assure que vous sortiez ce contenu, jusqu’au bout. 

C’est le genre de travail de l’ombre qu’on réalise avec nos clients. Le boost de motivation est la clé pour sortir ce contenu.

La dernière étape, c’est le tournage de votre vidéo. Nous présentons l’ensemble de notre processus dans notre cours en ligne “Comment filmer ses vidéos Youtube quand on s’autoproduit”. 

La règle de base : si c’est compliqué, ça ne doit pas exister. Chacun son niveau de tolérance à la technique. 

Sébastien est un ancien vidéaste, mais adepte de la simplicité. Il utilise une chaise haute, 3 lumières, une caméra, un prompteur, son téléphone et sa tablette.

Vous pouvez cliquer ici et retrouver la liste du matériel qu’on conseille.

Une fois que le tournage est réalisé, il vous reste le montage. Chez So Molto, on délègue l’ensemble à notre équipe de montage. Elle peut le prendre en charge pour vous et vous éviter de nombreuses heures de travail.

Étape 4 :
Le Double Moteur

Youtube a un potentiel de viralité incroyable.

Lorsque nous avons publié notre vidéo sur “Didier Raoult : Génie du marketing ?”, dans la nuit, notre vidéo a dépassé les 1000 vues … sans que nous ne fassions quoi que ce soit. 

Ce genre de cas est rare et difficile à reproduire, mais lorsqu’il fonctionne, c’est que votre vidéo a touché un point sensible ! 

Mais le reste du temps, vous devez apporter vous-même le trafic sur les vidéos. 

Nous en avons profité pour coupler notre stratégie de contenu Youtube avec … Linkedin ! Puisque notre cible directe est des entreprises, il y a un vrai potentiel à exploiter.

Notre recette est simple : puisqu’on doit faire la promotion de notre contenu sur les réseaux sociaux ET que chaque vidéo Youtube a besoin d’une description, nous faisons du recyclage. 

Nous écrivons notre post Linkedin qui pitch la vidéo du jour. Puis, nous publions, en prenant bien soin de ne JAMAIS mettre de visuel sur votre post ! (ça nuit à votre portée Linkedin) 

Une fois le post Linkedin écrit, nous le mettons tout simplement en description de vidéo. 

C’est ce qu’on appelle la Stratégie du Double Moteur :

  • Créez un contenu de qualité et expert
  • Teasez le avec un post Linkedin FAIT pour Linkedin
  • Faites grossir votre Youtube ET votre Linkedin en même temps

Nous conseillons généralement de se concentrer sur 1 réseau à la fois … Mais si vous utilisez Youtube, vous pouvez le coupler avec un autre. Gardez par contre toujours en tête de choisir la simplicité dans votre choix ! 

Faire votre place sur Youtube est difficile et vous demandera beaucoup d’énergie …! Alors ne tombez pas dans le piège de devoir produire 2 contenus compliqués par semaine !

Étape 5 :
La Répétition

Maintenant que toutes les étapes ont été exécutées une fois, le marathon commence … la répétition ! 

Youtube est capricieux : il encourage la répétition. Si vous la cassez, Youtube vous pénalise. Si vous la respectez, Youtube vous valorise. 

Il faut donc publier régulièrement. Ce que nous avons abordé dans l’étape 1 : toutes les deux semaines, voir toutes les semaines semble être le meilleur rythme.

Au départ, vous devez prendre le rythme et l’habitude de penser et écrire votre contenu. Ça va demander un effort.

Mais bout d’un moment, tout va devenir plus simple : vous SAVEZ que vous trouverez une idée dans la semaine, et vous allez prendre ce temps de réflexion, d’écriture et de tournage.

Tout va de plus en plus vite. Quand nous avons lancé la chaine Youtube So Molto, nous passions en moyenne 20 à 30 heures par semaine en cumulé (recherches, écriture, tournage, montage, mis en ligne). 

Mais en 3 mois, nous avions réduit à 15 heures, puis encore 3 mois plus tard, nous ne passons que 7 à 9 heures maximum sur une vidéo (nous passons individuellement 3 à 4 heures par vidéo, ce qui s’intercale parfaitement dans une semaine de travail). 

La création d’une chaine Youtube est une stratégie de marque qui se joue sur le temps long. Décoller sur Youtube, c’est du travail, c’est parfois dur et ingrat, mais quand ça paye, vous décollez VRAIMENT. 

Il y a très rarement de “petits succès” sur Youtube. Il n’y a que des vagues de plus en plus grosses.

Il suffit parfois d’1 vidéo pour faire décoller l’ensemble de votre contenu. C’est pour ça que la répétition paye : plus vous avez de contenu, plus vous avez de chance de produire LA perle rare. 

D’ailleurs, si vous consultez n’importe quelle chaine Youtube qui a cartonné, vous remarquerez toujours qu’une infime partie des vidéos concentre la majorité des vues. 

C’est parce que certaines vidéos vous permettront de trouver un public, les autres de fidéliser ce public. Petit à petit, vous aurez les deux. Et ces vidéos vous mettront en avant en continu.

Étape 6 :
La Rémunération

Alors, est-ce que tout ça paye ? 

La réponse est oui ! Mais … Youtube seul n’est pas suffisant.

Ce n’est qu’un moyen d’avoir de la visibilité et de construire une belle marque. Mais ce qui fera la différence sur vos finances, c’est votre capacité à construire des systèmes de vente dans votre entreprise.

Vous connaissez probablement ce concept de Tunnel de Vente :

placeholder image

Youtube est la première ET la deuxième partie du tunnel : vous allez pouvoir acquérir des prospects et les fidéliser petit à petit.

Voilà le process :

  • Une partie de vos vidéos vont avoir pour but d’attirer de nouveaux spectateurs sur votre chaine, des abonnés, des gens qui vont suivre votre contenu régulièrement
  • D’autres vidéos avoir pour objectif de fidéliser et intéresser davantage une partie de vos abonnés. Une fois votre chaine un peu développée, vous pouvez réaliser des liens vers votre site web
  • À la fin de ces vidéos de fidélisation, vous pouvez amener ces gens sur une landing page qui va vous permettre d’enclencher un processus de vente

Sur So Molto, ça donne ça :

placeholder image

Toutes ces étapes sont nécessaires. Youtube va vous permettre de prospecter en dormant, mais votre façon de vendre elle doit pouvoir prendre la relève pour vous permettre de générer des revenus. 

Mais c’est précisément ça l’objectif : a terme, votre chaîne Youtube va générer plus d'opportunités que vous ne pouvez en traiter. Ce sera le début d’une grande histoire.

Et après ?

Pour finir, voici les 3 choses sur lesquelles So Molto va se concentrer pour continuer son développement : 

  • Attitude Full Funnel : chaque contenu doit permettre de filtrer et attirer les bonnes personnes pour qu’elles deviennent client. Ça consiste à créer des contenus plus ciblé et spécifique, et de lier les processus de marketing et de vente entre eux
  • Retargeting : C’est une technique publicitaire souvent utilisée. Dès qu’un prospect voit votre site web, vous pouvez le recibler avec de la publicité. C’est économique et ça permet de récupérer des prospects. Sur Youtube ça vaut encore plus le coup : toute personne qui voit votre chaine Youtube peut être reciblée via votre publicité (et donc, gagner des abonnés)
  • Cibler des communautés précises : réaliser des vidéos sur des communautés bien établies vous permet de capitaliser dessus. C’est quelque chose que nous avons commencé rapidement sur So Molto, mais que nous allons étendre petit à petit.

Bonus : La ToolBox

Quels outils nous utilisons et pourquoi ? Voici nos 3 chouchous :

LeadPages pour construire nos pages de vente

il fonctionne de manière indépendante, et se combine parfaitement à votre site si vous utilisez Wordpress. Il est fait pour générer de nouveaux contacts.

ActiveCampaign pour gérer l’envoi d’email automatique

L’autorépondeur le plus performant du marché. Vous pouvez automatiser énormément de processus de vente, segmenter vos élèves et faire le travail d’argumentaire de vente à votre place

Première Pro pour monter nos vidéos Youtube

Quoi de mieux que le logiciel le plus populaire chez les monteurs vidéos pour travailler ? Première Pro est l'outil que nous utilisons pour monter chaque vidéo, il nous permet d'être aussi flexible qu'on le souhaite.

Vous souhaitez reproduire cette stratégie ?

Nous ne vous avons rien caché : tout ça est le processus exact que nous suivons pour créer nos contenus.

En revanche, démarrer, créer et être régulier, c’est difficile. En plus, le montage n’est pas forcément l’endroit où vous avez le plus de valeur ajoutée. 

So Molto peut le prendre en charge pour vous. Non seulement nous mettons en place toute l’infrastructure pour vous permettre de créer les meilleurs contenus possibles (Coéditeur, comités éditoriaux, consultants stratégiques dédiés), mais en plus, nous nous chargeons de 100% du montage et de la mise en ligne de vos vidéos. 

Concentrez-vous sur la transmission de votre savoir !

Réservez un appel gratuit avec un de nos consultants stratégiques ici pour obtenir toutes les informations.

Cliquez-ici pour prendre rendez-vous